Comment faire une bonne stratégie marketing pour votre business ?

Comment faire une bonne stratégie marketing-impertinent.fr

La stratégie, c’est le nerf de la guerre !

 

La marketing sans stratégie, ça n’existe pas ! Et si vous voulez réussir dans la vie, à moins d’avoir une énorme chance ou une intuition de malade, il vous faudra mettre en place des procédés pour arriver à vos fins. Nous en créons tous à notre échelle, par exemple: pour étudier, aller à un endroit le plus facilement ou rapidement possible, pour faire croître un business ou encore pour trouver un prétexte pour ne pas aller travailler ! C’est bien beau tout ça, mais Sébastien comment faire une bonne stratégie marketing ?

J’ai toujours eu un rapport particulier avec ce domaine, c’était déjà le cas en primaire. J’étais souvent dans les derniers survivants au jeu balle chasseur, à l’époque je ne comprenais pas pourquoi.

En y repensant, je pense avoir trouvé une raison: plutôt que de courir dans tous les sens sans réfléchir, j’observais le chasseur et le comportement des autres joueurs.

Cela me permettait d’anticiper et de faire les meilleurs choix pour me diriger vers la victoire.

 

Le jeu et la stratégie

 

Ensuite, il y a eu évidemment les jeux vidéo, d’abord Pokémon (oui, c’est un jeu stratégique), puis le mythique Age of Empire 2 et plus tard des jeux de stratégie par navigateur (Ogame, Tribalwars/Guerre Tribale, Grepolis, Wildguns, etc.).

Vous allez me dire: « Oui mais pourquoi tu nous parles de ça, moi je suis ici pour mon business ! »

Alors, il faut savoir que le jeu, au sens large, est un terrain magnifique pour apprendre sans risque, il intéresse de nombreux chercheurs. Certains jeux sont même utilisés pour faire avancer la science.

D’autres intéressent fortement les économistes, notamment le jeu Eve Online qui possède une économie à en faire baver les capitalistes. Ils ont même engagé un économiste pour surveiller l’économie du jeu.

Personnellement, le jeu m’a permis de découvrir énormément de choses, de mieux comprendre les autres et moi même, mais surtout, ce qui nous intéresse le plus ici, la stratégie !

Qui dit jeu de stratégie, dit affronter des joueurs et mettre en place une économie la plus performante possible, via un système bien pensé. C’est donc un excellent entraînement pour acquérir les compétences nécessaires à tout bon stratège digne de ce nom.

D’autant plus que les derniers jeux que j’ai cité sont en temps réel et durent relativement longtemps. Autrement dit: Chaque choix que vous ferez vous propulsera vers les sommets ou finira par provoquer votre perte. Ce n’est pas bien différent du réel en somme.

Mais que faut-il pour mettre en place une bonne stratégie ?

 

La différenciation

Il y a une chose qui m’a toujours sidéré dans les jeux de stratégie, ce sont ces joueurs qui disent: “On est là pour le fun, pas pour se prendre la tête et réfléchir.” Ne croyez pas que ce soit un cas isolé, pour faire une analogie avec le réel: “On est là pour se faire de l’argent, pas pour réfléchir à comment y arriver.”

Or, je suis désolé, mais si vous suivez bêtement une stratégie préconçue sans faire preuve de flexibilité, sans la modifier, sans y apporter de votre touche personnelle, vous n’irez probablement pas très loin.

Du moins, vous allez avoir du mal à vous différencier, alors que la différenciation est un des éléments les plus importants pour réussir une stratégie marketing !

Evidemment, vous ne devez pas réinventer la roue, mais si vous faites comme vos concurrents, pourquoi viendrait-on chez vous plutôt que chez eux ?

Une des bases de la stratégie, c’est de surprendre l’adversaire non ? Donc, si vous appliquez exactement la même chose que lui, en quoi allez-vous le surprendre ? Comment allez-vous prendre le dessus ? Comment allez-vous prendre une longueur d’avance (si c’est ce que vous souhaitez faire) ?

Ça c’est mon côté impertinent qui ressort, certains professionnels du marketing vous diront même qu’il faut être impertinent pour être pertinent. Je suis entièrement d’accord.  

N’y voyez pas une connotation négative, au final quelqu’un qui est impertinent ne souhaite pas faire comme les autres, c’est de l’anti-conformisme ?!

Laissez moi vous rappeler que la plupart des grands changements dans notre société viennent de personnes impertinentes, qui ont osé aller à contre courant avec une vision bien précise.

On avait beau les traiter de fous, d’anti-conformistes ou je ne sais quoi d’autre, leurs actions bien que controversées nous sont aujourd’hui bénéfiques. Merci aux impertinents !

 

Quel chemin choisir ?

 

Une bonne métaphore pour illustrer la différenciation serait: Au début, vous empruntez le même chemin que tout le monde, puis un jour vous arrivez à un carrefour.

Le chemin de droite est tout beau, tout propre, tout le monde veut aller par là. Le chemin de gauche quant à lui semble plus difficilement praticable, mais vous ne savez pas pourquoi, las du chemin habituel, il vous semble plus attractif !

Qu’allez vous faire ? Suivre le groupe, bien que l’aventure du chemin de gauche vous appelle ? Et regretter toute votre vie de ne pas avoir saisi l’occasion ? Ou vous détacher du groupe, vers un chemin inexploré prenant ainsi le risque de vous isoler du groupe ?

Je suis conscient qu’il est compliqué de se détacher du groupe, ça peut provoquer une grande solitude. Sachez cependant qu’il y a toujours moyen de trouver des personnes qui croient en vous.

Et puis comme dit plus haut, le groupe finit souvent par se rendre compte, tôt ou tard, que l’impertinent avait raison.

 

Marketing opérationnel et Marketing stratégique

 

Pour en revenir à nos moutons (oups, le jeu de mots …), dans le domaine qui nous intéresse on retrouve deux aspects complémentaires et interdépendants: Le marketing opérationnel et le marketing stratégique.

En gros, s’ils formaient un iceberg, l’opérationnel serait la partie émergée et le stratégique la face cachée.

Le marketing stratégique, c’est avant tout une démarche de réflexion et d’analyse. Observer le marché, le comprendre et mettre en place des stratégies pour que le marketing opérationnel sache vers où se diriger.

Le marketing opérationnel peut être assimilé à la tactique, c’est ici qu’on retrouve le fameux marketing mix, les 4P (Produit, Prix, Place et Promotion). Contrairement à son binôme, l’opérationnel a une vision basée sur le court terme.

Pour commencer à mettre en place une stratégie, il faut se poser les bonnes questions, pour se faire on réalise ce qu’on appelle une planification stratégique.

 

La planification stratégique

 

Il faut donc répondre aux 5 questions suivantes (“The fives W’s”):

  • Who ? : Qui est votre cible ? Il est important de connaître la population visée.
  • What ? : Que souhaitez vous proposer à votre cible ?
  • Where ? : Où comptez vous agir ? Dans quelles villes, pays, sur internet ?
  • When ? : Choisir une bonne période pour lancer un produit, c’est très important.
  • Why ? : Pourquoi voulez vous proposer ce produit, de quoi ont besoin vos clients ?

Pour reprendre mes mots (parce que là j’ai l’impression de réciter un de mes cours …), comme pour toute action dans la vie, il faut se poser les bonnes questions. Pourquoi fais-je cela ? Quel en est le but ? Est-ce que cela a du sens ? Quelles conséquences cela va-t-il provoquer ? Est-ce en adéquation avec mes valeurs ? Etc.

Il est donc important de savoir vers où on veut se diriger, d’en évaluer les risques et de voir quels sont nos atouts. Cela nous permettra de mettre en place des objectifs pour ensuite élaborer des stratégies pour les mener à terme.

 

Connaissance = Pouvoir

 

La connaissance est un atout majeur, il est nécessaire de bien connaître le marché et votre domaine d’activité. C’est en général ce qui fait la différence, que ce soit dans un jeu ou dans le réel.

Si dans le film les Trois Royaumes, Zhuge Liang permet à son armée de vaincre les forces de Cao Cao, c’est grâce à ses connaissances en stratégie militaire et de la nature.

Au final, la connaissance est probablement une des valeurs les plus importantes dans notre société. Attention tout de même à ne pas opposer ça avec ce que j’ai dit dans la peur de l’échec, ici le savoir est très important quand de grosses sommes d’argents sont en jeu.

Ne soyez pas paralysés si ce que vous voulez faire ne présente que de faibles risques financiers. Apprendre en agissant reste une des meilleures méthodes pour acquérir un savoir.

Une fois la connaissance acquise, il ne faut pas se reposer sur ses lauriers. Il faut être à l’affût en permanence, faire une veille concurrentielle, être attentif à chaque chose qui pourrait influencer vos affaires.

Par exemple: Les changements de loi, la hausse du pétrole, le changement de prix d’une matière première, les nouvelles technologies, les découvertes scientifiques, etc.

Oui, je suis d’accord, ça fait beaucoup de choses, ça donne un peu le vertige. Il faut donc mettre en place des systèmes ou des habitudes vous permettant d’être au courant de toutes ces choses qui peuvent influencer votre business. La connaissance, encore et toujours la connaissance, c’est un facteur très important.  

 

Savoir observer et analyser

 

Sur la même lancée, il faut être capable d’évaluer l’impact de toutes vos actions. Quel est l’impact, sur les ventes, de la publicité que vous venez de lancer par exemple. Ou bien de constater l’efficacité d’une stratégie emailing et de quelle manière cela a boosté vos ventes.

Observer et analyser, les statistiques sont importantes, mais attention ! Il faut réellement les comprendre. Si on vous dit: ”C’est génial ! Le nombre de chômeurs a diminué !” Vous devez vous demander: “Oui, mais que sont ils devenus ? Ont ils été viré du chômage, ont ils trouvé un job à plein temps bien payé ou un misérable temps partiel sous payé ?”

Des chiffres sans diagnostic ne veulent rien dire ! Si vous faites un chiffre d’affaires, je ne sais pas moi, de 10 millions, mais que votre société ne fait aucun bénéfice, ce ne sera pas pareil qu’une autre qui fait 1 million de bénéfice …

Pareil pour les moyennes, si dans un groupe, il y a un individu qui a une valeur beaucoup plus élevée que les autres, ben la moyenne va augmenter mais sera moins représentative.

 

Se remettre en question

Une fois que vous avez analysé, observé et compris, il faut remettre en question votre stratégie et vous poser les bonnes questions:

  • Qu’est ce qui a bien fonctionné et pourquoi ?
  • Qu’est ce qui n’a pas bien fonctionné et pourquoi ?
  • Qu’est ce que je peux améliorer ?
  • Comment vais-je pouvoir l’améliorer ?
  • Qu’est ce que je vais garder ?

Si vous êtes indépendants, vous n’avez pas trop la possibilité de le faire (et encore), mais dans une entreprise, il est important de mettre en place des stratégies avec tous les secteurs concernés. Allant des dirigeants, de la GRH aux commerciaux et la technique. Et ce afin de vous rendre compte dès le début si vos stratégies sont viables sur tous les plans.

 

Savoir déléguer

 

Un marketeur est en principe moins sur le terrain qu’un commercial et s’y connait moins dans la capacité de production des machines qu’un technicien. En tant qu’indépendant, il est judicieux de s’entourer des bonnes personnes et de surtout déléguer les tâches que vous ne voulez pas faire.

Je m’explique: Vous, votre truc, c’est de faire du marketing de contenu, du référencement naturel, etc. Vous n’allez tout de même pas perdre votre temps à faire de la comptabilité ou de la création de site, techniquement parlant, si vous n’aimez pas ça ou si vous n’êtes pas doués là dedans ?!

Tout le temps que vous passerez à faire ça, ne sera pas utilisé pour faire ce que vous aimez vraiment faire. Est-ce que ça en vaut la peine ? Si vous avez les moyens de déléguer, ne vous encombrez pas des tâches qui vous sont pénibles …

 

Conclusion

 

Avoir un esprit stratégique, ça se travaille, c’est en agissant que ça va s’améliorer. Ce qui vous semble difficile maintenant pourrait très bien vous sembler facile dans quelques temps. La stratégie ça demande d’être méthodique, ouvert d’esprit et attentif.

Pour résumer, voici les points importants pour être stratégique:

  • Observer
  • Analyser
  • Comprendre
  • Connaître
  • Créer sa stratégie
  • Agir
  • Suivre
  • Contrôler
  • Corriger

Une petite citation de mon cru pour finir: “La stratégie, c’est un art où il faut être créatif, impertinent et audacieux !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.