Notre société va mal, que faire pour changer les choses ?

Notre société va mal, que faire pour changer les choses ? marketing-impertinent.fr

 

Nous vivons à une époque où énormément de personnes n’aiment pas leur vie. Elles sont coincées dans le fameux métro-boulot-dodo. Névrose, dépression, burn out ou bore out sont les maux de notre société. Notre société va mal …

Depuis notre naissance, on nous conditionne pour être de gentils petits employés de bureau. Être sagement assis sur notre chaise, ne surtout pas bouger et rester silencieux.

Ça fonctionnait peut être avant, mais maintenant les gens n’arrivent plus à croire que ce qu’ils font a du sens.

 

Ce qui nous empêche de changer les choses

 

Le soucis, c’est que beaucoup de personnes se plaignent en permanence, elles râlent sur leur condition, se bercent de rêves, mais ne feront jamais rien pour changer leur situation.

Il suffit de voir sur les réseaux, toutes ces personnes qui “pleurent” quand le lundi arrive et qui pensent déjà au prochain weekend …

Il est tout à fait possible que pendant toute leur vie, elles restent sur ce chemin sans même essayer d’en dévier une seule fois. La peur de l’échec peut être ?

Un jour, je croise un ami, il venait de décrocher son premier job. Au cours de la conversation, il en vient à parler de retraite et d’économiser ses jours de congés pour se faire de grosses vacances …

Sur le coup, je ne lui ai rien dit, mais vous ne trouvez pas ça triste de déjà penser à ça alors que vous arrivez seulement dans le monde du travail ? Moi oui.

Ça me rappelle le taximan (Max) dans le film Collatéral de Michael Mann avec Tom Cruise (Vincent).

 

Exemple de personnes qui restent immobiles

Collatéral:

Notre coco est taximan depuis maintenant 12 ans et il dit à qui veut l’entendre qu’il ne compte pas faire ça toute sa vie, c’est juste le temps d’économiser pour créer une compagnie de limousines.

Et puis, il part sur un monologue où il explique son projet, une belle petite histoire ! Il la connait par cœur puisque ça fait des années qu’il la répète …

Sans parler de sa photo d’île paradisiaque qu’il regarde pour s’enfuir de sa triste réalité.

C’est là qu’arrive Vincent, ce dernier remet en question le beau petit rêve de notre taximan, lui faisant comprendre que si après 12 ans il est toujours nul part dans son projet, il ne le réalisera jamais.

Vincent lui lance d’ailleurs une belle pique: “Tu es ce genre de mecs qui agissent à la place de parler. C’est cool !”

Max est tellement dans son rêve illusoire qu’il a menti à sa mère lui faisant croire qu’il dirigeait déjà une compagnie de limousines …

Image du film Collatéral marketing-impertinent.fr

 

Fight Club:

Un autre exemple dans le même genre, c’est la scène avec le vendeur d’un night shop dans Fight Club.

Tyler dit à Raymond en lui braquant une arme sur la tête: “Raymond, tu vas mourir.”

Tyler tombe sur une vieille carte d’étudiant, lui demande ce qu’il étudiait et ce qu’il s’était fixé comme but.

Il voulait devenir vétérinaire …

Tyler lui dit qu’il doit reprendre ses études et que s’il n’a rien fait pour devenir vété dans 6 semaines, il est mort.

Il dit ensuite: ”Demain, ce sera le plus beau jour de sa vie.”

Contrairement au taximan, ici notre vendeur a cessé de rêver pour se contenter d’un boulot pourri pour toute sa vie.

Nos deux bonhommes ont loin d’avoir un vie enviable, l’un se berce d’illusions, l’autre a abandonné tout rêve. Beaucoup trop de personnes sur notre terre correspondent à ces deux personnages.

Pour sortir de cet état, il faut un choc, une prise de conscience. Il faut être capable de prendre des risques, de sortir de sa zone de confort.

Ce n’est pas aisé, je le sais bien, sinon tout le monde le ferait.

Image du film Fight Club marketing-impertinent.fr

Arrêter de râler

 

Mon père est un grand râleur, il parait que le sien l’était encore plus, et malheureusement, c’est quelque chose qui se transmet.

J’ai pendant très longtemps râlé sur tout et sur rien, cependant j’ai fini par décider que je ne voulais pas râler toute ma vie.

Le saviez-vous ? Râler, c’est mauvais pour la santé !

En effet, le fait de râler libère du cortisol qui est l’hormone du stress. Ce qui nous rend plus vulnérable aux crises cardiaques, au diabète ou à l’obésité.

De plus, râler provoque souvent une mauvaise ambiance au sein d’un groupe, ce qui n’est clairement pas bénéfique …

Si vous aussi vous râlez souvent vous avez trois possibilités:

  • Continuer à râler toute votre vie.
  • Accepter que vous ne pouvez rien y faire et arrêter de râler.
  • Agir pour changer les choses qui font que vous râlez.

Je ne vous conseille clairement pas de prendre la première option, les deux autres sont à choisir en fonction de la situation.

 

Le divertissement à profusion, symbole d’une société qui va mal

 Le divertissement à profusion, symbole d’une société qui va mal marketing-impertinent.fr

 

Avez-vous remarqué ? Les divertissements à notre époque prennent une ampleur complètement démesurée.

Je m’explique: Vers 2013-2014 quand je voulais aller à un événement, à un festival, je pouvais acheter ma place le jour avant ou le jour même.

Maintenant, c’est totalement impossible, l’event est sold out 6 mois à l’avance dans l’heure où les ventes sont ouvertes …

C’est totalement délirant, qu’est ce qui c’est passé pour qu’on en arrive là ? Une augmentation du pouvoir d’achat ? L’émergence de la génération z, consommatrice par excellence ?

Un marketing excessif basé sur la limitation des places ? Un besoin d’évasion de plus en plus présent parmi la population ?

Probablement un peu de tout ça.

Pourquoi à notre époque le divertissement fonctionne aussi bien ? Je pense que c’est parce que les gens ont besoin de s’évader de leur triste de vie. C’est aussi parce que, mine de rien, on a plus de temps à tuer par rapport à avant !

Or avoir du temps à tuer, signifie avoir du temps pour penser, ce qui oblige les gens à être confronté à leurs angoisses.

Ce qui est souvent insupportable, donc on fait tout pour ne pas penser en s’occupant l’esprit.

Chose que j’ai énormément fait avec les jeux vidéos, films, mangas, musiques, etc. Donc je le comprend très bien.

Plus une société va mal et plus la population a besoin de s’évader. Les romains avec le cirque, après la crise de 1929 avec le théâtre et le cinéma, et puis il y a maintenant.

Avoir la possibilité de nous évader, ça aide, c’est clair, cependant ça ne résout pas le problème.

 

Quête de sens, commencer par se changer soi même

Quête de sens, commencer par se changer soi même marketing-impertinent.fr

 

Les adolescents ou étudiants dans le supérieur se rendent compte que même avec un diplôme en main, ils n’auront pas spécialement un emploi facilement.

La crise écologique, les médias qui s’acharnent sur tous les faits divers sordides, nous faisant croire qu’on vit dans un monde horrible, les politiciens qui ne répondent pas aux attentes de la population, etc.

Vous savez quoi ? Je pense qu’il faut arrêter de vouloir que les autres fassent les choses à notre place. Si nous voulons que le monde change, commençons par changer nous même.

Si tout le monde le fait, forcément les choses vont mieux aller.

Permaculture, faire du bio, vendre de local, associations d’aides, créer des technologies bénéfiques à l’humanité, etc.

Beaucoup de personnes font déjà ce genre de choses, vous aussi pouvez le faire à votre échelle, à votre manière.

D’ailleurs si vous n’avez pas encore vu le documentaire Demain, je vous le conseille, ce que font certaines personnes à travers notre planète est vraiment encourageant.

Nous sommes probablement en train de relever le plus grand défi qu’ait connu notre espèce, notre survie en dépend ainsi que celle de la vie en général sur notre planète.

C’est d’ailleurs fou que dans beaucoup de pays on dise: “Ok, on va faire des efforts écologiquement parlant, mais seulement si c’est économiquement bénéfique.”

Les bénéfices, ils vont servir à quoi si nous détruisons toute vie sur notre planète ? Il va servir à quoi cet argent ? On va le manger ?

Sans parler des USA qui sont en train de faire n’importe quoi …

Et aussi n’oubliez pas, résoudre une conséquences ne résout pas une cause, je ne sais pas pourquoi mais ici en Occident on a tendance à agir de la sorte, c’est qui est complètement stupide.

C’est pour ça que devenir végétarien, c’est une bonne chose, mais ça ne résout pas le problème qui est que l’on consomme trop.

D’ailleurs, on anticipe très peu, se berçant d’illusions en disant que ça n’arrivera jamais (exemple crise de 2008). C’est un beau biais de confirmation.

Un des gros problèmes de notre société actuelle, c’est que la technologie progresse à une vitesse folle alors que les mentalités et nos comportements, ça prend bien plus de temps.

Par exemple, ce dernier siècle grâce à la technologie et l’évolution de la médecine, la démographie mondiale a explosé. Le problème est que nous avons gardé le même comportement que ce soit niveau consommation ou reproduction.

Avant, le fait que nos ressources soient limitées ne nous préoccupait pas trop. Bien que plusieurs personnes aient tiré la sonnette d’alarme, il y a déjà quelques décennies …

Ça nous oblige à reconsidérer fortement notre mode de consommation, coucou l’obsolescence programmée …

 

Conclusion

 

De plus en plus de personnes s’inquiètent et essayent de changer les choses, y arriverons-nous à temps ? Les moins optimistes vous diraient qu’il est déjà trop tard, que ce soit vrai ou non, nous devons tout faire pour éviter ou minimiser la casse.

Je pense que nous avons cruellement besoin de trouver du sens dans ce que l’on fait, c’est pourquoi de plus en plus de personnes ne supportent plus le métro-boulot-dodo.

Je vais m’arrêter là, je me rends compte que je parle de tout et n’importe quoi dans cet article … Et vous que faites-vous pour changer les choses (même les petites choses comptent !) ? Que comptez-vous faire ?

Je vous laisse avec une petite vidéo TEDx avec Christine Lewicki qui explique pourquoi elle a arrêté de râler.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.